Du poteau au trottoir, de la pluie aux pieds en désespoir de chaleur, je vais,  je vas ,  je m'arrête, je contemple éperdue ce rien là, ce rien çi, ce mot çi et j'enléve mon gant  noir droit et sous la pluie froide je clique claque.

Le gant se mouille , il est de plus en plus froid mais c'est joli, les mots me parlent, le trottoir brille  et je dérive...

Quand on se proméne dans des flaques d'eau...

Elle_elle_r_ve_IMG_5419__640x480_

Elle, elle rêve,

IMG_5425__640x480_

IMG_5407__640x480_

aux elfes fous

IMG_5421__640x480_

aux mots qui volent

IMG_5448__640x480_

à la nostalgie

IMG_5445__640x480_

aux extra-terrestres

IMG_5416__640x480_

et elle regarde, tiens...

IMG_5402__640x480_

IMG_5426__640x480_

IMG_5431__640x480_

et tap tap tap je reviendrais.

et en bonus un trés beau texte envoyé en commentaire:

S'ENVOLE LE VENT

La lune aux yeux d'argent
Danse sur les mains de pluie
Que sèment des plumes
Au vent soyeux qui berce
Les jupes d'harmonie

L'ombre crée le clair-obscur
D'une caresse en arpège
Pour un solfège de santal
Dans les couloirs du rêve
Aux baisers tropicaux

Posté par gmc,..